Après sa formation de chant lyrique, la soprano belge Esther-Elisabeth Rispens s’est entre autre produite sur des scènes en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, en Autriche, en Italie et en Hongrie

En octobre 2021, elle a interprété le rôle de la soprano dans l’opéra Into the little hill de George Benjamin au Müpa, salle de concert de Budapest, dirigé par Gregory Vajda et mis en scène par Csaba Horváth. Elle fait ses débuts en 2019 en tant que rôle principale dans le concert d’ouverture de la Biennale Musica de Venise, dans A pirate who does not know the value of Pi, une création mondiale de la compositrice Lucia Ronchetti. Les critiques ont reconnu la qualité de son interprétation vécue, sa présence scénique ainsi que sa gamme vocale exceptionnelle. En septembre 2022 elle retournera à la Biennale Musica de Venise. Elle s’y produira trois fois avec, outre une performance autour de Georges Aperghis, deux créations mondiales de pièces de théâtre musical accompagnées du trio de percussions Ars Ludi.

Son amour pour la théâtralité de la musique contemporaine se reflète dans le duo Goggles, qu’elle a fondé avec Wim Pelgrims (percussionniste) en 2020. Malgré sa courte existence, Goggles est lauréate du concours Supernova organisé par Klarafestival, la radio flamande. En 2022 Goggles a déjà joué à Bozar et à Flagey et jouera dans la saison 2022-2023 entre autre au festival d’art de Watou à Ypres et au Concertgebouw de Bruges. Lors de la Bijloke Summer Academy (Gand, 2020), le duo a créé la performance A Room avec le compositeur belge Thomas Smetryns. Cette musique a été enregistrée sur CD à De Bijloke, qui sortira en 2022. De plus, un nouvel opéra est composé spécialement pour Goggles par le compositeur israélien Lior Navok.

Esther-Elisabeth Rispens est la chanteuse de l’ensemble Nemø : un jeune collectif qui donne à la musique contemporaine et expérimentale un regard neuf et moderne. L’ensemble a récemment présenté la performance Flat Time Trilogy au festival Transit de Louvain. L’ensemble Nemø s’est déjà produit sur des scènes telles que De Singel (Anvers) – avec l’Ensemble Hermes -, De Bijloke (Gand), et à l’International Summercourse Darmstadt (Allemagne), avec l’Ensemble Nadar.

Esther-Elisabeth Rispens a étudié le chant classique à la School of Arts de Gand, où elle a obtenu son master auprès de Mireille Capelle en 2017 et son diplôme de professeur en 2019. De 2014 à 2018, elle a également suivi des cours avec le baryton Louis Landuyt. Actuellement, elle continue de se perfectionner auprès de Donatienne Michel-Dansac (Paris) et Don Marrazzo (US). Esther-Elisabeth Rispens a également participé à diverses masterclasses et festivals de musique, tels que l’International Summercourse Darmstadt (Allemagne), l’Akademie für Zeitgenössische Musik à Lucerne (Suisse), Impuls Festival (Autriche), l’Abbaye de Royaumont (France).

Esther-Elisabeth Rispens est montée sur scène très tôt. Après ses premiers pas dans les chœurs d’enfants du théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles, elle a chanté le rôle principal de ‘Captain’ dans The Golden Vanity de Benjamin Britten à l’âge de quinze ans au théâtre Royal de la Monnaie. Elle a ensuite joué le rôle de ‘Becky Thatcher’ dans Tom Sawyer (Ars Lyrica) de David Miller. Très jeune, elle crée également la pièce A Romantic Environment du compositeur belge Thomas Smetryns (Matrix).